Un Projet

Le projet d’aujourd’hui repose sur les fondations érigées par les créateurs de cette Etude, celles de devenir une entreprise.

Cependant, devenir une entreprise ne se décrète pas, mais se pense, se construit tous les jours avec toutes les femmes et les hommes qui la composent.

Le projet d’aujourd’hui se construit autour de deux grandes réflexions qui se rejoignent et se traduisent dans l’exercice quotidien du notre métier.

Le projet d’entreprise pour nos équipes repose sur les valeurs suivantes :
  • La liberté : L’entreprise garantie et donne les moyens à chacun pour librement exercer son métier de notaire et de juriste, pour imaginer et écrire des solutions, de nouvelles réflexions et proposer des idées dans l’intérêt de l’entreprise.
  • L’accueil et la progression interne: L’entreprise a le souhait d’accueillir de nouveaux notaires, et juristes pour ouvrir de nouvelles activités et développer les existantes. De même, l’entreprise a le souhait d’organiser la progression régulière de ses équipes, d’une part en finançant des formations et des diplômes, et d’autre part en augmentant régulièrement le nombre de notaires.
  • L’humain au cœur : L’entreprise a toujours souhaité prendre en considération les situations professionnelles et personnelles de chacun, afin de faire évoluer son management individuel et collectif.
  • La répartition de la croissance : L’entreprise s’est dotée et continuera à user des outils les plus performants afin de mieux répartir dans l’entreprise la croissance et la richesse réalisée pour tous.

 

Le projet d’entreprise pour nos clients repose sur les valeurs suivantes :
  • L’imagination et la créativité : La première grande force de nos équipes est d’être à votre écoute quotidienne pour élaborer des solutions pragmatiques, efficaces, sécurisées et personnalisées.
  • La réactivité et l’écoute : L’entreprise a pris le parti de régulièrement renforcer ses effectifs et ses talents afin d’offrir une importante disponibilité à toute sa clientèle et une réelle capacité d’écoute.
  • La transversalité des expertises : L’entreprise repose sur de très nombreuses expertises, dans l’ensemble des domaines des activités notariales, au service de la clientèle. Ces expertises complémentaires collaborent et montent régulièrement des équipes spéciales et dédiées aux problématiques toujours plus complexes de notre clientèle.
  • L’engagement durable : Nous avons le souhait d’organiser une collaboration durable avec nos clients institutionnels et clients privés et sommes régulièrement à leur écoute pour faire évoluer notre relation avec eux.

La direction de l’étude

Thumbnail
Associé
Bertrand Lacourte
Immobilier Professionnel et Institutionnel
Notaire, associée
Valérie Magnard
Immobilier Privé
Notaire, associé
Laurent Guilmois
Patrimoine
Notaire, associée
Cécile Clerc-Giuntini
Immobilier Privé

Une Histoire

2017

Le 21 juin.

10 notaires salariés prêtent serment au TGI. Cécile Clerc-Giuntini devient associée et Thomas Maertens, notaire, associé en industrie, rejoint l’étude pour contribuer au développement du pôle patrimonial. Christelle Dewailly, notaire expert auprès du TGI, rejoint l’équipe divorce.

2013

Fondation de la SELAS par les 3 associés Valérie Magnard, Laurent Guilmois et Bertrand Lacourte.

2011

Laurent Guilmois rejoint l’étude. Passé par la banque Rotschild il apporte une logique de gestion patrimoniale acquise dans son expérience bancaire auprès des dirigeants de grandes entreprises et de « groupes familiaux. »

2002

Bertrand Lacourte recherche l’interprofessionnalité. Il accueille Catherine Minot, juriste en droit public, dans son équipe. Avec elle il fonde la lettre d’information La courte note qui sera publiée jusqu’en 2010. Ils proposent chaque année un cycle de conférences regroupant divers invités, économistes, sociologues et juristes.

1984

Bertrand Lacourte, notaire à Fontenay-sous-bois, rejoint l’avenue Victor Hugo où il poursuit le développement de l’immobilier professionnel et institutionnel, ainsi que l’activité auprès des organismes financier, aux côtés de son père Jacques Lacourte.

1973

4 offices parisiens fusionnent. 4 notaires et 200 salariés, le surnom « mammouth » salut sa dimension inédite et moque le caractère désuet et traditionnel de la profession. Mais l’entreprise est portée par des vœux de modernité. L’ambition est de réunir des partenaires professionnels, experts comptables, avocats, notaires. Le terrain institutionnel ne le permettra pas.

1966

Jacques Lacourte est président de la chambre. Le « Gabin du notariat », dira un journaliste a contribué à la création de la loi  sur les volumes et il a  participé aux évolutions du droit des copropriétés. Son étude au « 16, rue de liège Paris 9ème » accompagne de  grands chantiers du Nord parisien et de La défense.